Professionnels du secteur culturel

 

Depuis plus de trente ans, le Festival de rue de Ramonville est un rendez-vous incontournable des arts de la rue. Avec une trentaine de compagnies programmées et des dizaines de milliers de spectatrices et spectacteurs, le festival veut témoigner de la diversité et de la vivacité de ce secteur et réaffirmer sans cesse que l’espace public peut et doit être un lieu de rencontre, de partage et d’expression.

 

À ce titre, ARTO organise une après-midi de rencontres professionnelles ouvertes à tou·te·s :

 

> 13h30-14h : Café-accueil

Organisé par Le Pôle Sud

 

> 14h-15h30 : Rencontre #1

Crise de la diffusion : Chargé·e·s de diffusion, compagnies, lieux de diffusion : quels modèles et quelles perspectives pour demain ?

Organisé par la Toulousaine de diffusion, en partenariat avec Le Pôle Sud – Fédération régionale Occitanie des arts de la rue

La Toulousaine de Diffusion est née ce printemps du constat partagé d’un malaise global dans le métier suite à la pandémie. Elle cristallise de nombreuses problématiques sur le métier de chargé.e de production/diffusion, en termes de conditions de travail, de rémunération, de reconnaissance, de formation. Ce collectif est un endroit d’échange de bonnes pratiques, de retours de formations et d’expérience, et de partage d’outils concrets. Il questionne également les réalités du spectacle vivant sur notre territoire et les rapports entre ses différents protagonistes. 

 

> 16h à 18h30 : Rencontre #2

Face à l'évolution des pratiques culturelles et sociales induite ou exarcerbée par la pandémie, le spectacle peut-il rester vivant ?

Organisé par ARTO, en partenariat avec ARTCENA, Occitanie en scène et NECTART

La crise sanitaire que nous venons de traverser a modifié en profondeur nos préoccupations. Outre les enjeux écologiques patents auxquels notre secteur doit répondre, la place du spectacle vivant et plus précisément son partage dans la vie culturelle est remis en question. Un repli sur soi semble s'être installé, les temps conviviaux se sont concentrés sur la sphère privée, les lieux culturels peinent à retrouver leur public.

Qu’est ce qui relève du fantasme, de la sensation, de l'injonction, du mauvais souvenir ou de la réalité ? Comment les arts dans l'espace public peuvent-ils réagir, quelles pistes d’invention et d'intervention se dessinent ? Tentons ensemble de comprendre les enjeux et défis qui nous attendent.

En présence de :

Christophe Blandin-Estournet, fabricoleur de culture, est directeur de la Scène nationale de l’Essonne, un projet « situé ». Il a créé et dirigé le festival Excentrique et Culture O Centre – ateliers de développement culturel, autour de démarches artistiques et culturelles de territoire. Il a collaboré au Théâtre contemporain de la danse, assuré la direction du pôle ressources du Centre national du théâtre, été chargé du développement du CNAC. Il a également été secrétaire général de l’Office national de diffusion artistique et en charge de la programmation cirque du parc de la Villette (rue, cabaret, marionnettes). Il collabore régulièrement à des formations universitaires ou des groupes de réflexion. Depuis 2008, il est membre actif de Clowns sans frontières, une ONG internationale défendant le Droit à l’enfance.

Emmanuel Négrier est directeur du Cepel (CNRS/Université de Montpellier). Ses recherches en science politique portent sur les réformes territoriales, les politiques et pratiques culturelles, les cultures politiques. Il a récemment coordonné des recherches dans plusieurs domaines : les émotions politiques (La Politique à l’épreuve des émotions, PUR, 2017, avec Alain Faure), les festivals (Festivals, territoire et société, avec Aurélien Djakouane, aux Presses de Science Po en 2021), les changements territoriaux des politiques culturelles (Culture et Métropole, avec Philippe Teillet, aux Éditions Autrement, 2021), le tournant participatif (Cultural Policies in Europe : a Participatory Turn ?, avec Félix Dupin-Meynard, aux Éditions de l’Attribut, 2021).

Périne Faivre est metteuse en scène et comédienne dans Livret de famille, Les Tondues et Héroïne. Autrice des spectacles Les Tondues et Héroïne. Co-autrice et comédienne des aventures Le Cabaret des portraits, Les Veillées, Traversées. Comédienne dans J’écris comme on se venge et Dernières nouvelles du mur de Trump.

Elle cofonde Les Arts Oseurs en 2002 et en assure la direction artistique depuis 2011. Elle collabore régulièrement avec des compagnies et artistes de l’espace public, apportant un regard dramaturgique sur des projets en création. En 2020, elle reçoit le prix SACD « Arts de la rue ».

Éric Fourreau (modérateur) accompagne les initiatives et les politiques culturelles en tant que conseiller. Il a fondé les éditions de l’Attribut en 2004 avec une cinquantaine de titres au catalogue dont les revues semestrielles, NECTART et DARD/DARD, mooks de référence au niveau national.

 

> 18h30-19h : Lancement du catalogue des compagnies et structures des arts de la rue en Occitanie par Le Pôle Sud

Il s’agit d’un site (https://catalogue-pole-sud.fr) et d’un annuaire papier (qui sortira prochainement) destinés à être un répertoire pour la diffusion. Nous le rêvons exhaustifs et comptons sur vous pour vous inscrire et faire inscrire vos collègues et partenaires ! Contact : fedelepolesud@gmail.com

 

> 19h30 : Apérofficiel

 

La semaine suivante, ARTO et la ville de Ramonville accueilleront les rencontres professionnelles Tout Un Monde #rue, comme depuis leur création, il y a trois ans.

 

ARTO remercie Occitanie en scène, ARTCENA, Le Pôle Sud – Fédération régionale Occitanie des arts de la rue, NECTART, La Toulousaine de Diffusion et le TUM, qui permettent de créer ces temps de réflexion nécessaires à notre secteur et ce, à la lumière des transformations sociétales les plus récentes et marquantes.

 

Inscriptions en ligne à partir du 23 août

Contact : Élise Girard / +33 (0) 6 82 22 18 07 / accueilpro.arto@gmail.com