Les arts de la rue en péril

Les arts de la rue en péril

Ami·e·s spectateurs, spectactrices, ami·e·s passant·e·s,

Notre métier est d’organiser la fête, de convoquer la culture dans les rues et de faire se rencontrer artistes, habitant·e·s, spectateurs, spectatrices, dans la bonne humeur et sans barrières, tarifs, billets, ni discrimination de quelque nature que ce soit.

Or, depuis plusieurs années, nous sommes contraint·e·s de nous barricader, de nous enfermer dehors, de nous cacher derrière des grilles, des plots de béton et des fouilles de sacs.

Nous ne sommes pas irresponsables et obéissons à ces injonctions afin de pouvoir continuer à vous offrir du plaisir. Mais, pour autant, nous nous questionnons et nous demandons quand nous pourrons à nouveau organiser des fêtes, spectacles et concerts sans avoir à sillonner entre des vigiles, gendarmes, militaires et autres agents de sécurité, qui ont envahi notre quotidien depuis quelques années, au point qu’on ne les remarque même plus.

C’est dans ce contexte que la pandémie est arrivée. Après des interdictions totales, partielles, des mesures parfois incompréhensibles et injustes, voilà l’heure du pass sanitaire.

Encore une fois, nous ne contestons pas en bloc ces mesures, mais nous questionnons la manière dont elles sont communiquées, assumées, appliquées, contrôlées. C’est aujourd’hui aux structures dites « de sociabilité » de faire respecter une mesure d’État. Mais l’équation est malheureusement vite posée : obéir ou annuler.

Alors, malgré notre amour pour ces temps de partage et de liberté que sont les VRAIES fêtes et festivals de rue, nous nous résignons cette année encore à nous « cloîtrer », car les conséquences pour notre association si nous refusions l’application du pass sanitaire seraient certainement irréversibles.

Ami·e·s spectateurs, spectactrices, ami·e·spassant·e·s, sachez que nous mettons tout en œuvre pour faire perdurer la flamme des arts de la rue et espérons pouvoir retrouver dès l’an prochain ce pour quoi nous travaillons depuis toujours : L’ART, LA FÊTE ET LE PARTAGE.

L’équipe d’ARTO

Archive

Cette page n'est pas une archive

Poids

0